Promise PrEP

                                                                           PT 2

                       

                                          PrEP et les personnes issues de l’immigration

                                   

                                                                                       

En bref:

 

Le paquet de travail 2 vise à mieux comprendre les obstacles et les facteurs qui facilitent l’adoption et l’utilisation de la PrEP chez les personnes issues de l’immigration. Nous voulons ainsi créer une base de données probantes pour éclairer les interventions futures, rendre la PrEP plus accessible à tous ceux qui en ont besoin et améliorer la santé sexuelle de tous. 

Chercheur principal junior : Ella Van Landeghem

Superviseur: Christiana Nöstlinger

Pourquoi cette recherche ?

 

Afin que la PrEP puisse atteindre son plein potentiel, il faut répondre à de nombreuses questions sur sa mise en œuvre, notamment comment garantir l’égalité d’accès à tous ceux qui en ont besoin. Jusqu’à présent, les personnes issues de l’immigration ont été largement négligés dans la recherche sur la PrEP. Même si les personnes issues de l’immigration sont surreprésentées dans les nouveaux diagnostics de VIH, elles sont sous-représentées parmi les personnes qui se présentent pour prendre de la PrEP. Nous devons comprendre ce déséquilibre et étudier les obstacles et les facteurs qui facilitent l’accès et l’utilisation de la PrEP chez les personnes issues de l’immigration.

Objectifs

 

L’objectif général est de déterminer comment améliorer le démarrage et l’utilisation de la PrEP par les personnes issues de l’immigration en Belgique. Plus spécifiquement, nous explorerons les sujets suivants :

 

– L’acceptabilité de la PrEP ;

– Obstacles au démarrage et à l’utilisation de la PrEP

– Facilitateurs pour le démarrage et l’utilisation de PrEP

Comment cette recherches sera-t-elles menée?

 

Il s’agit d’une étude qualitative, ce qui signifie que nous essayons d’apprendre en écoutant les histoires et les idées des gens. Nous nous intéressons principalement aux expériences des participants en matière de prévention de VIH et de la PrEP, et à la signification qu’ils lui attribuent.

 

Nous utiliserons les techniques de collecte de données suivantes :

 

– Entretiens avec des informateurs clés

– Discussions de groupe

– Entretiens approfondis

 

Notre population d’étude comprend toutes les personnes issues de l’immigration qui sont vulnérables au VIH. Cela inclut les migrants d’Afrique subsaharienne, les hommes migrants ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes, les travailleurs du sexe issus de l’immigration, etc.

Résultats et realisations attendus

 

Nous allons constituer une base de preuves concernant:

 

– Les obstacles et les facteurs qui facilitent le démarrage et l’utilisation de la PREP par les communautés de migrants

– Acceptabilité de la PrEP dans les communautés de migrants

– Faisabilité de la mise en œuvre de la PrEP dans les communautés de migrants

– Obstacles et facilitateurs individuels du démarrage et de l’utilisation de la PrEP chez les personnes issues de l’immigration

 

Ces informations contribueront à garantir l’égalité d’accès à la PrEP pour tous, indépendamment de l’âge, du sexe, de l’origine ethnique, de l’origine migrante ou de la sexualité.